Chronique Album – St. Vincent – Strange Mercy


Être passé à côté de Strange Mercy lors de sa sortie en septembre dernier, c’est un peu comme louper une marche quand on monte un escalier… ça fait pas très mal, mais on a franchement l’air d’un con…

Strange Mercy donc, c’est le troisième opus de la belle de Chicago Annie Clark, et c’est un petit bijou. On succombe à sa douce voix, à la clarté de son jeu et de ses arrangements. Multi-instrumentaliste, elle revient deux ans après le succès de Actor avec cet album contrasté tout à fait réussi.

Survolant élégamment la folk, l’électro en passant par l’indie-rock, Annie Clark se renforce de toutes ses influences, et lie le tout avec délicatesse et talent. On aime tout particulièrement Cheerleader, qui sous un air de ballade miniaturisée, s’offre un refrain lointain et rythmé, et puis Cruel pour son air léger mais saturé.

On vous laisse découvrir le reste en paix, nous on va tenter de remonter cet escalier…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s